Hero4 : GoPro passe au 4K à 30 i/s

C’est courant octobre que GoPro devrait dévoiler ses nouveaux modèles. Selon PetaPixel, la Hero4 entrera de plain-pied dans l’ère du 4K et de l’Ultra HD. photo-gopro-hero4

L’année dernière, la gamme Hero3+ n’avait été qu’une évolution mineure de la gamme précédente. Cette année, avec la gamme Hero4, GoPro devrait proposer plus d’innovations, c’est en tout cas ce que promet le site PetaPixel.photo-gopro-hero4-silver-edition

Alors que c’est courant octobre que GoPro devrait dévoiler ses nouveaux modèles, PetaPixel livre les prétendues caractéristiques de la nouvelle gamme.

Pour commencer, la GoPro Hero4 Silver Edition serait plus milieu de gamme alors que la GoPro Hero4 Black Edition serait la nouvelle référence. photo-gopro-hero4-black-edition

Concrètement, la GoPro Hero4 Silver Edition intègrerait un écran LCD tactile qui devrait proposer les mêmes possibilités que l’accessoire optionnel LCD Touch BacPac qui était précédemment fixé au dos du boîtier. Du point de vue caractéristique, son électronique permettrait de filment à 15 i/s en 4K, à 30 i/s en 2,7K, à 48 i/s en 1440p, à 60 i/s en 1080p ou encore à 120 i/s en 720p, sans oublier des photos à 12 mégapixels en rafale de 30 i/s.

Pour ce qui est de la GoPro Hero4 Black Edition, elle entrerait de plain-pied dans l’ère du 4K et de l’Ultra HD en permettant de filment à 30 i/s en 4K , à 50 i/s en 2,7K, à 80 i/s en 1440p, à 120 dès le 1080p. photo-2-gopro-hero4-black-edition

Selon PetaPixel, les nouvelles GoPro Hero4 seraient parfaitement compatibles avec les accessoires et fixations existants, y compris le caisson étanche.

Alors que les prix et les dates de commercialisations sont pour le moment purement hypothétiques, à savoir 350 et 450 euros comme les modèles précédents pour une sortie courant octobre, PetaPixel précise encore que les GoPro Hero4 devraient embarquer quelques fonctions, notamment des réglages manuels supplémentaires.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPublication des photos volées de stars : et si Apple avait tout de même sa part de responsabilité ?
Article suivantDes chercheurs réussissent la téléportation… d’un photon

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here