Hi-Seas : la NASA prépare la maison martienne

En vue de préparer la future maison des premiers colons de Mars, la NASA a lancé son programme Hi-Seas. Découvrez la maison de 93 m² que se partageront six personnes pendant huit mois.

mars_2

Après avoir déjà mené à bien deux missions de simulation de quatre mois, la NASA persévère dans son projet Hi-Seas qui vise à concevoir des habitations pour les premiers colons de Mars. C’est ainsi qu’une mission de huit mois vient de débuter, le 15 octobre, à Hawaï.

mars_3

C’est dans le but d’optimiser les conditions de vie que six personnes se sont fait enfermer pour huit mois dans une bulle martienne de 93 m² équipée de six chambres à coucher, d’une cuisine, d’une salle de bain, d’une salle à manger, de plusieurs espaces de travail et bien évidemment d’un garde-manger.

Situé à 2 400 mètres au-dessus du niveau de la mer, le site retenu, proche du volcan de Manua Loa, est ce qui a été trouvé de plus ressemblant avec l’environnement de Mars.

mars_5

Menée conjointement par la NASA, l’université d’Hawaï et l’université de Cornell, cette mission a pour but de recueillir un maximum de données sur l’implantation d’une vie humaine à long terme sur la planète Mars en confrontant les six cobayes à des conditions aussi proches que possible de ce que pourrait être la réalité sur la planète rouge. Ils devront par exemple respecter des règles strictes en matière de consommation d’eau courante, manger des rations alimentaires spécialement conçut pouvoir sortir du dôme que brièvement et en combinaison martienne, ou communiquer avec la Terre avec un décalage de 24 minutes.

mars_6

Pour pallier à un éventuel manque, le dôme est équipé d’une imprimante 3D pour pouvoir fabriquer rapidement des objets.
À noter que l’énergie de leur habitation martienne est purement naturelle, excepté un réservoir d’hydrogène de secours.

Pour finir, il faut encore préciser que la NASA a déjà dépensé 1,2 million de dollars cette année pour son programme Hi-Seas.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentAvec son Smartband, Lenovo lance un bracelet connecté
Article suivantAmazon lance le Fire Stick TV pour concurrencer le Chromecast
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here