High-tech : comment investir avec des risques limités ?

Au moment d’investir, surtout dans le high-tech, les craintes au sujet des risques sont de rigueur. Dès lors, comment investir judicieusement avec des risques limités ?

Comme l’a prouvé l’année 2014, les valeurs du secteur de la technologie sont des pilotes pour les investisseurs qui souhaitent des retours sur investissements. Alors que nous allons débuter 2015, où faut-il investir tout en limitant les risques ?

Pour espérer avoir un retour sur investissement, l’important est donc de prendre en considération les entreprises qui versent des dividendes élevés tout en possédant un flux de revenus fiable dans le but de limiter les risques. Il existe certainement de nombreux titres qui correspondent à ces critères. En voici une sélection de cinq :

Digital Realty Trust

· Performance 2014 : +31%
· Capitalisation : 8,7 milliards de dollars
· Taux de dividende : 5,2%

Bien que Digital Realty Trust soit structuré comme une fiduciaire de placement immobilier, il s’agit bien d’une société technologique. Son but est de mettre l’accent sur la propriété de centres de données et d’autres biens immobiliers de haute technologie.

Depuis que Digital Realty Trust est entré en bourse en 2004, les dividendes sont passés de 16 cents à 83 cents aujourd’hui.

Avec la montée en puissance du Big Data, la demande pour le stockage et les centres de données devrait suivre une hausse considérable. Avec un rendement impressionnant de 5,2 %, il est surtout facile de trouver pire comme placement.

Diebold

· Performance 2014 : +2%
· Capitalisation : 2,2 milliards de dollars
· Taux de dividende : 3,4%

Fondée il a plus de 150 ans, Diebold n’est pas une société qualifiable de standard. Après avoir débuté sur le secteur des coffres-forts, elle a évolué pour devenir un fournisseur de pointe dans les solutions de sécurité, essentiellement pour les banques.

Comparativement au S&P500 qui a évolué de plus de 120% depuis 2009, Diebold n’a progressé que de 25% sur la même période. Il faut dire que la société s’est sérieusement remise en cause avec un plan de restructuration qui a duré plusieurs années et a permis à l’entreprise d’économiser plus de 100 millions de dollars par an.

Avec une croissance des ventes de l’ordre de 9% au troisième trimestre, cette restructuration semble porter ses fruits surtout que l’entreprise continue à innover. Avec une croissance des revenus d’environ 7% pour ce trimestre, les prévisions sont d’environ 15% la croissance des bénéfices pour 2015. À ce rythme, les dividendes seront intéressants, et certainement durables.

China Mobile

· Performance 2014 : +9%
· Capitalisation : 230 milliards de dollars
· Taux de dividende : 3,4%

China Mobile peut s’avérer un choix surprenant pour les investisseurs vu qu’il s’agit d’un défi dans la région. Pour se convaincre qu’il ne s’agit pas d’une plaisanterie, il suffit de prendre en considération que China Mobile a surclassé S&P500 en 2014. Pour expliquer cette performance, l’opérateur a su combiner stabilité et grande croissance dans le pays le plus peuplé du monde avec une base d’abonnés d’environ 800 millions d’utilisateurs, soit sur 2,5 fois plus que l’ensemble de la population des États-Unis !
Preuve des ambitions de China Mobile, quelque 50 millions d’abonnés à la 4G sont attendus pour la fin de l’année.

Alors qu’il pourrait s’agir d’un gros risque d’investir en Chine dès maintenant, il faut prendre en considération le potentiel sur le long terme, à commencer par les recettes qui devraient croitre d’environ 20% l’année prochaine et que ses gains ont augmenté de 210% depuis 2005.

Pour ceux qui n’ont pas peur de la volatilité à court terme, China Mobile pourrait être un énorme pari sur la croissance des dividendes à long terme.

Garmin

· Performance 2014 : +13%
· Capitalisation : 10 milliards de dollars
· Taux de dividende : 3,6%

Garmin est un nom familier chez les consommateurs pour ses outils de navigation GPS. Plus que cela, l’entreprise s’est diversifiée en étant impliquée dans des systèmes de navigation pour avion et la marine, mais aussi dans les systèmes de tableau de bord, notamment pour Mercedes-Benz.

Alors que de plus en plus d’entreprises estiment important de suivre leurs véhicules ou leurs paquets, les perspectives d’avenir sont très prometteuses, alors que de nouveaux marchés s’ouvrent, comme celle de la localisation des animaux de compagnie, les trackers de remise en forme, etc.

Avec 2,7 milliards de liquidités et aucune dette, le bilan de Garmin a de quoi être très enviable, surtout que le rendement du dividende est en plus en hausse de 5%.
Il y a fort à parier que le taux de dividende va être stable autour des 3,7%.

IBM

· Performance 2014 : -19%
· Capitalisation : 150 milliards de dollars
· Taux de dividende : 2,9%

La performance d’IBM n’est pas forcément au beau fixe, principalement en raison de la crise. Dès lors, les perspectives à court terme ne sont pas forcément bonnes. Par contre, en cas de reprise mondiale, le rebond d’IBM pourrait être très important.

À cela, il ne faut surtout pas oublier d’associer le fait que, depuis 1916, IBM a assuré une politique des dividendes fiable. De fait, Big Blue s’annonce encore et toujours comme un investissement au rendement fiable.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentXiaomi : sa valorisation passe à 45 milliards de dollars
Article suivantLa super-intelligence extraterrestre est déjà là !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here