High-Tech : Google a pu racheter Android parce que Samsung avait refusé

Alors qu’Android est aujourd’hui intimement lié à Google, il n’en a pas toujours été ainsi. En fait, Android aurait pu appartenir à Samsung…

En 2005, Android n’en était qu’à ses balbutiements, son équipe composée uniquement de six personnes. Pour assurer le développement de son système d’exploitation mobile, Andy Rubin et son équipe cherchent un investisseur capable de financer le projet.

Faisant le déplacement de la Corée, c’est à Samsung que la startup a commencé par proposer Android. Mais leur présentation n’a visiblement pas su convaincre les responsables de la branche mobile de Samsung vu que ceux-ci se seraient même ouvertement moqués de l’équipe. Après ce refus, deux semaines plus tard, c’est Google qui rachète Android…

Alors que cette petite anecdote historique est issue de « Dogfight : How Apple and Google Went to War and Started a Revolution » de Fred Vogelstein sorti en novembre 2013, ce chapitre pose la question de savoir comment serait le marché aujourd’hui si c’était Samsung qui aurait racheté Android ? Est-ce que le petit robot vert serait aussi devenu l’incontestable numéro un mondial ?

Au final, on n’oubliera pas non plus de relever l’ironie de la situation avec Android qui est devenu le principal système d’exploitation de Samsung.

Samsung aurait pu racheter Android en 2005, mais a refusé
Samsung aurait pu racheter Android en 2005, mais a refusé
Tags

One Comment

  1. C’est un peu ironique non! Alors que quelque part c’est le système Android qui fait que les smartphones Galaxy de Samsung sont aussi fabuleux c’est par le fait qu’ils sont équipés de ce système.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker