Home Depot : vol des données de 53 millions de clients

La chaîne américaine de magasins de bricolage Home Depot avait déjà reconnu avoir été la cible d’une cyberattaque. Elle révèle maintenant que les données 53 millions de clients ont été volées, notamment des données relatives aux transactions bancaires.

C’est début septembre que la chaîne de magasins de bricolage Home Depot avait reconnu avoir été la cible d’une cyberattaque. À cette époque, la firme américaine avait affirmé « ne pas avoir de preuve » du vol des codes de cartes bancaires ou que des transactions en ligne aient pu être affectées.

Ce jeudi, Home Depot revient sur cette attaque en annonçant que les pirates s’étaient emparés des données électroniques de 53 millions de clients, mais aussi des données relatives aux cartes bancaires dans environ 56 millions de transactions. La chaîne précise que « ces listings ne contenaient ni les mots de passe, ni les informations sur les cartes bancaires ou d’autres données sensibles et personnelles ».

Vu que les adresses e-mail de ses clients ont été compromises, Home Depot indique être en train de prévenir les clients affectés aux États-Unis et au Canada. Dans sa correspondance, il leur est demandé de particulièrement faire attention aux arnaques qui passeraient par de faux appels pour leur soutirer des informations confidentielles.

Home Depot précise également que les pirates se sont procuré les identifiant et mot de passe d’un vendeur tiers, ce qui leur a donné un accès normal à une partie du réseau informatique de Home Depot aux États-Unis et au Canada.

La chaine américaine précise encore que ses prochains bénéfices pourraient être affectés par les litiges et les procédures qui découleront de cette affaire.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa comète Siding Spring a modifié l’atmosphère de Mars
Article suivantFirefox : 10 ans déjà

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here