L’homme est le moteur de l’Anthropocène, la nouvelle ère que nous vivons

Des érudits estiment que nous serions entrés dans une nouvelle ère : l’Anthropocène. De spectateur, l’homme est devenu le moteur de cette nouvelle ère.

Cela faisait 11 700 ans, à la fin de la dernière glaciation, que la Terre était entrée dans une ère géologique appelée Holocène. Mais depuis les années 1950, nous serions entrés dans une nouvelle ère : l’Anthropocène.

C’est au cap qu’un groupe de travail composé de 35 érudits de diverses nationalités et de diverses spécialités a défendu l’idée que la Terre serait désormais entrée dans l’ère de l’Anthropocène, l’« âge de l’homme ». De spectateurs impuissants, l’homme est devenu le moteur de cette nouvelle ère.

C’est au terme de sept ans d’étude que l’Anthropocène est en passe d’être reconnu officiellement. Le groupe d’étude a donné 34 avis favorables contre 1 abstention.

Le passage de l’Holocène à l’Anthropocène s’explique par le fait que c’est la première fois, en 4,5 milliards d’années, qu’une seule espèce, l’homme, joue le démiurge en manipulant les éléments. « L’Homme est devenu une force telle qu’il modifie la planète », explique Catherine Jeandel, directrice de recherche CNRS au LEGOS, le Laboratoire d’études en Géophysique et Océanographie Spatiale. Elle dit aussi que « C’est aussi inquiétant ».

L’Anthropocène attend sa reconnaissance officielle

C’est à une très forte majorité, 30 voix pour, 3 voix contre et 2 abstentions que les membres du groupe d’érudits jugent adéquat que l’entrée dans l’Anthropocène soit reconnue officiellement. Cette validation doit être donnée par la Commission internationale de stratigraphie, ainsi que par le Comité exécutif de l’Union internationale des sciences géologiques (IUGS).

Pour qualifier les décennies qui ont suivi la transition de l’Holocène à l’Anthropocène, il est fait mention de « la grande accélération » pour décrire les changements survenus depuis les années 1950. C’est depuis cette époque que l’être humain n’a jamais autant bouleversé, et aussi rapidement, l’équilibre fragile de la nature. L’Anthropocène est l’ère de l’Homme, une nouvelle ère qui couronne l’égoïsme irrespectueux des hommes envers tout ce que la terre nous a légué.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here