Honda décroche le Guinness World Records pour l’efficacité énergétique de la Civic Tourer 1.6 i-DTEC

Après avoir remporté le MPG Marathon en 2014 avec une Civic Tourer 1.6 i-DTEC, la même voiture décroche le Guinness World Records pour son efficacité énergétique.

Pour sa très faible consommation de carburant, Honda revendique « la consommation de carburant la plus basse » des 24 pays contigus de l’UE avec une distance moyenne parcourue de 100.31 miles par gallon, et cela pour un périple de 8 387 miles étalé sur 25 jours à travers l’UE. Le constructeur décroche le Guinness World Records pour l’efficacité énergétique de sa voiture.

Fergal McGrath et Julian Warren, deux membres de l’équipe de recherche et développement (R & D) Honda en Europe, se sont succédé derrière le volant d’une Civic Tourer 1.6 i-DTEC. Ils sont partis d’Alost en Belgique, le 1er juin, pour y revenir le 25 juin.

Leur performance est incroyable vu qu’ils ont consommé 25% moins d’essence lors de ce périple en parcourant en moyenne 932 miles avec un plein.

« Ce fut un énorme effort d’équipe, donc je tiens à remercier tous les participants pour l’ensemble de leur engagement et leur soutien. Après avoir passé beaucoup de temps derrière le volant, Julian et moi sommes juste heureux d’être de retour derrière nos bureaux pendant un moment », a commenté Fergal McGrath.

« Ceci est un exploit incroyable. Toute l’équipe doit être très fière des efforts accomplis pour établir ce nouveau record du monde, d’avoir parcouru une distance équivalente à celle séparant le Royaume-Uni à l’Australie en seulement 25 jours. Les chiffres de l’économie de carburant sont remarquables, d’autant plus qu’il ne s’agit pas d’une petite voiture ». a déclaré Leon Brannan, responsable des voitures pour Honda (UK).

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWaze : Google lance son propre service de covoiturage
Article suivantL’entreprise Hacking Team se fait voler 400 Go de données confidentielles

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here