HP & Michael Bastian : un smartwatch en toute simplicité et sobriété

Alors que les montres connectées proposent habituellement une pléthore de capteurs et fonctionnalités, la MB Chronowing d’HP & Michael Bastian ose la simplicité et la sobriété.

Avec la MB Chronowing, on pourrait dire qu’il ne s’agit que d’une montre connectée de plus. En fait, pas du tout !
Pour commencer, il s’agit de la première incursion de HP dans le monde des smartwatchs. Plutôt que de se lancer seul, le fabricant a préféré s’associer au designer Michael Bastian.

Le deuxième point est plus intéressant. Alors que les montres connectées proposent habituellement une pléthore de capteurs et fonctionnalités, la MB Chronowing joue la simplicité et la sobriété en se limitant à afficher des notifications obtenues en Bluetooth à partir d’un smartphone, que cela soit l’en-tête d’un email, un rendez-vous, des résultats sportifs ou le cours de la Bourse. Ce qui ne signifie pas de micro, pas d’écran tactile, pas de GPS, pas de podomètre, juste un affichage.

De fait, la MB Chronowing se veut avant tout une montre. L’heure est d’ailleurs affichée en permanence dans un cadran circulaire dédié. C’est le reste de l’écran monochrome qui sert à afficher les notifications, pilotées par des boutons physiques alors qu’elle fonctionne en adéquation avec une application mobile disponible pour iOS et Android.

Esthétiquement parlant, la MB Chronowing est une montre ronde, très classique, de 44 mm de diamètre. Elle a la particularité d’être étanche jusqu’à cinquante mètres et d’avoir une autonomie pouvant aller jusqu’à sept jours.

La MB Chronowing sera commercialisée au prix de 349 dollars, dès le 7 novembre, avec en sus trois bracelets interchangeables. Il est à souligner qu’une version limitée plus prestigieuse, avec des matériaux plus nobles tels qu’un bracelet en crocodile, sera prochainement proposée à 649 dollars.

Pour finir, la MB Chronowing se veut avant tout un accessoire de mode vu que cette smartwatch ne sera pas commercialisée via des enseignes high-tech, mais uniquement par le biais du site de mode Gilt.com.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBurger King : un jeu pour éviter de faire la queue !
Article suivantAvec Copresence, Google prépare la communion d’iOS et d’Android

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here