HTC : l’amorce du déclin ?

Est-ce que la perspective de ce qui se passe du côté de chez BlackBerry hante les esprits des dirigeants de HTC ? C’est possible alors que la firme taïwanaise enregistre ses premières pertes trimestrielles.

Quel sera l’avenir de HTC ? Ses dirigeants espèrent certainement qu’il ne sera pas aussi sombre que celui de BlackBerry alors que la firme taïwanaise vient d’enregistrer ses premières pertes trimestrielles.

Même si le succès est au rendez-vous du HTC One, cela ne semble pas suffire pour maintenir les finances du groupe dans le noir. Ces résultats en baisse résultent d’ailleurs aussi d’une augmentation notable des coûts de production et de marketing de son dernier smartphone.

Avec une perte de 2,97 milliards de dollars taïwanais, soit 74,3 millions d’euros, au troisième trimestre de cette année, HTC enregistre ses premières pertes trimestrielles depuis 2002.

Plus grave, ou signe d’un avenir sombre, ses ventes totales ont chuté de 33% en un an, la part de marché occupée par HTC passant de 8,8% en 2011 à 4,6% aujourd’hui.

Alors, est-ce que HTC est en train de vivre l’amorce de son déclin ? Possible, surtout face à l’émergence des fabricants chinois très compétitifs.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBlackBerry : un soutien de plus se retire
Article suivantAmazon TV : à quand la diffusion de contenus dématérialisés ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here