HTC One Max : place à la biométrie

La biométrie mobile n’est pas du seul apanage d’Apple, HTC intègre aussi un lecteur d’empreintes digitales dans son tout nouveau HTC One Max.

La mode semble être du côté des lecteurs d’empreintes digitales. Après l’iPhone 5S récemment présenté par Apple, c’est au tour du HTC One Max de se dévoiler avec son écran de 5,9 pouces et son lecteur d’empreintes digitales. À mi-chemin entre un smartphone et une tablette, le HTC One Max peut être qualifié de phablette.

Avec son design élégant hérité du HTC One, le HTC One Max a tout pour séduire avec son écran de 5,9 pouces Full HD de 1920 x 1080 pixels, son processeur quad-core Qualcomm SnapDragon 600 cadencé à 1,7 GHz, ses 2 Go de mémoire vive et son lecteur de cartes MicroSD, mais aussi grâce à son autonomie garantie par une batterie de 3300 mAh, extensible par une coque batterie en option.

Mais la particularité du HTC One Max est d’embarquer un lecteur d’empreintes digitales capable de déverrouiller l’appareil sans code de sécurité. À la différence de l’iPhone 5S, le scanner est placé au dos du terminal, juste sous le capteur photo UltraPixel. Ce dispositif biométrique est par ailleurs capable de stocker trois empreintes, soit autant de déverrouillage d’applications différentes.

Pour finir, il faut encore préciser que le HTC One Max tourne sous Android 4.3 et qu’il embarque la surcouche logicielle Sense 5.5.

Voici la prise en main du HTC One Max en vidéo

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLenovo : place aux PC sous Android ?
Article suivantGoogle : enquête antitrust pour favoritisme

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. HTC a intégré le lecteur d’empreintes avant apple, notamment avec le Shift (2008). Puis le Motorola Atrix, en 2010.
    On peut aussi se poser la question de l’utilité d’un lecteur biométrique sur smartphone, ceux-ci étant assez facilement détournés (celui de l’iphone a ainsi été détourné 2 jours après la commercialisation du 5S…). Une empreinte est censée remplacer un code PIN, mais si on se trompe ou si l’empreinte n’est pas lisible, code PIN. On peut même passer outre le lecteur en demandant directement d’entrer un code PIN… résultat ? Un composant à 7$ (pour l’iphone, selon les estimations de IHS iSuppli) inutile !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here