HTC vs Apple : qui a copié qui ?

Le One A9 de HTC ressemble beaucoup à l’iPhone 6 d’Apple au point de susciter des accusions de plagiats. À ce reproche, le fabricant taïwanais répond que « C’est Apple qui a commencé à nous copier ! »

HTC vient d’officialiser son nouveau smartphone One A9. La première réaction est que l’appareil ressemble étrangement beaucoup à l’iPhone 6. Une telle similitude a bien évidemment suscité des accusations de plagiats.

Lors d’une conférence de presse à Taïwan, Jack Tong, le président de la branche américaine d’HTC, a réagi aux accusations en répondant : « C’est Apple qui a commencé à nous copier ! »

La question se pose donc de savoir qui a copié qui, est-ce que c’est HTC qui a copié Apple, ou est-ce que c’est Apple qui a copié HTC ?

Jack Tong donne un élément de réponse en ajoutant : « C’est Apple qui a copié notre design, nous avions un téléphone en métal avant eux. Nous ne copions pas ».

Il n’a pas tort. En comparant l’iPhone 6 non pas au One A9, mais au One M7 sorti en avril 2013, on constate que le smartphone de HTC avait déjà un boîtier fait de métal, avec les petites bandes en plastiques pour faire passer les ondes.

Malgré cette indéniable preuve que c’est bel et bien Apple qui s’est inspiré de HTC pour le design de son iPhone 6, internet en veut au fabricant taïwanais d’être « si puéril » de réagir de la sorte.

Cette réaction démontre bien que les adeptes de la marque à la pomme placent Apple sur un piédestal, malgré la réalité des preuves.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentIntelligence artificielle : Google veut tout repenser autour du « machine learning »
Article suivantThreshold 2 : cela sera sans les extensions pour Microsoft Edge

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here