Hubble immortalise une parade des satellites de Jupiter

Le 23 janvier dernier, le télescope spatial Hubble a assisté à un événement rare, une parade de trois des satellites de Jupiter. Des images ont bien évidemment été prises.

Le 23 janvier dernier, tous les amateurs d’astronomie avaient les yeux rive sur Jupiter pour assister à un phénomène rare : un triple transit des lunes galiléennes de la géante gazeuse. L’événement a bien évidemment également été observé par Hubble, le télescope spatial.

C’est pendant un peu plus de 40 minutes que Hubble a observé le passage de Callisto (la deuxième plus grosse lune de Jupiter), d’Io et d’Europe, trois des quatre lunes galiléennes de Jupiter. Seul Ganymède (la plus grande des lunes) était absente de cette parade.

Il est à noter que la période orbitale de Callisto est de 16,7 jours, celle d’Io de 1,8 jour alors que celle d’Europe est de 3,5 jours.

Au début de l’observation de ce triple transit par Hubble, Callisto et Io apparaissent alors qu’Io est à la traine. À la fin de la parade, les trois lunes sont dans le cadre de Hubble. Les trois lunes sont facilement reconnaissables par leurs couleurs différentes : Europa est en blanc cassé, Callisto est brun et Io est jaune-orange.
Vidéo du triple transit observé par Hubble.

Il est à noter qu’Europe fait les gros titres ces derniers temps depuis que le président Barack Obama a annoncé que le budget de la NASA pour 2016 serait de 18,5 milliards de dollars, dont 100 millions de dollars pour l’envoi d’une mission robotique sur cette lune de Jupiter. Europe est une priorité absolue en raison de la possible présence d’un océan sous sa surface glacée. Cette présence laisse espérer aux scientifiques la présence de vie sur cet astre.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec le Kadjar, Renault rompt avec les représentations actuelles du segment
Article suivantIXV : comment cet engin va-t-il fonctionner ? (infographie)

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here