Hubble : retour sur 25 ans d’observation

[VIDEO] Lancé le 24 avril 1990, cela aujourd’hui 25 ans que le télescope spatial Hubble observe l’espace. Retour sur son histoire.

C’est pour rendre hommage à l’astronome américain, Edwin P. Hubble (1889 – 1953) que le télescope spatial Hubble a été conçut par la NASA. Long de 13,2 mètres pour un poids de 11 tonnes, il est doté d’un miroir primaire de 2,4 m et de cinq instruments scientifiques qui étudient l’univers dans les domaines visible, infrarouge et ultraviolet. L’observatoire est alimenté par deux panneaux solaires (2,6 x 7,1 m).

C’est le 24 avril 1990 que Hubble quitte la Terre pour rejoindre une orbite située à 570 km au-dessus de notre planète. À ce jour, il a déjà parcouru quelque 5 milliards de kilomètres dans l’Univers.

Alors que la mission de Hubble initialement durer 15 ans, ses débuts ont été plutôt difficile. En raison d’erreurs de calculs de la NASA durant les tests, une aberration sphérique sur les miroirs du système a gravement perturbé le fonctionnement du télescope. Il faudra mission de sauvetage, en 1993, pour lui rendre la vue. Il y a eu à ce jour cinq missions de maintenance, la dernière remontant à mai 2009.

Depuis, Hubble nous a livré des clichés impressionnants de l’univers, plus de 1,2 million en 25 ans d’activité.

En 1995, l’exploration baptisée le « champ profond d’Hubble » a par exemple permis de visualiser plusieurs milliers de galaxies, extrêmement jeunes, nées il y a 600 à 700 millions d’années après l’origine supposée de l’Univers, il y a 13,7 milliards d’années. Il a aussi observé un nuage blanc installé près de l’équateur de Saturne, la collision brutale des galaxies, ou encore la façon dont meurt une étoile.

Depuis que Hubble observe l’espace, il a livré des indications essentielles sur notre passé, mais aussi sur notre futur. On sait que, dans 5 milliards d’années, notre soleil disparaîtra. Mais avant cela, il deviendra une géante rouge, multipliant son diamètre par 100, ce qui transformera la Terre en fournaise, avant de projeter un mur gazeux qui détruira certainement l’ensemble du système solaire. Il ne restera alors qu’une gigantesque tâche aux couleurs étranges et visibles à des millions d’années-lumière. Heureusement, nous ne serons depuis longtemps plus là pour vivre cette fin inéluctable.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle : comment récupérer son compte Gmail ?
Article suivantUne fusée expérimentale s’écrase en Russie

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here