HX-A500 : Panasonic officialise une minicaméra 4K de sports et loisirs

Les minicaméras de sports et loisirs viennent de voir la 4K débarquer avec l’officialisation, par Panasonic, de sa nouvelle HX-A500.

C’est ce mardi, au Japon, que Panasonic a officialisé sur sa nouvelle HX-A500. De forme cylindrique, cette minicaméra de sports et loisirs a la particularité de pouvoir filmer en format 4K, c’est-à-dire en 2160 lignes de chacune 3840 points à raison de 30 images par seconde.

Selon Panasonic, la HX-A500 serait la première minicaméra 4K sur ce marché des minicaméras de sports et loisirs.

Avec ses 31 grammes, ses dimensions de 2,65 cm de diamètre pour 6,85 cm de profondeur, la HX-A500 est par ailleurs étanche jusqu’à 30 mètres de profondeur pour une durée de 30 minutes.

Disponible au Japon dès la mi-juin, la HX-A500 se relie à un mini-enregistreur à écran et carte-mémoire, un autre appareil à fixer à proximité, par exemple au bras.

Si Panasonic ne précise pas son prix de commercialisation, le constructeur annonce qu’il prévoit d’écouler 4 000 exemplaires par mois dans un premier temps.

Pour finir, il faut préciser que le format 4K est le format le plus élevé actuellement disponible pour les tournages, mais aussi qu’il n’est pas encore disponible sur tous les téléviseurs, que ceux-ci doivent être compatibles pour profiter de cette qualité d’images.

La nouvelle minicaméra portable de Panasonic sera disponible au Japon à partir de mi-juin.
La nouvelle minicaméra portable de Panasonic sera disponible au Japon à partir de mi-juin.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAPI Java : Oracle gagne contre Google
Article suivantArcBook : Archos présente un netbook sous Android 4.2

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here