IFA 2013 : Sony lance le Xperia Z1 et ses zooms optiques

Sony compte profiter de l’aura médiatique de l’IFA 2013 de Berlin pour lancer son nouveau fer de lance, le Xperia Z1. Le géant de l’électronique nippon a également profité de dévoilé ses zooms optiques de qualité professionnelle.

Le nouveau smartphone vedette de Sony est le Xperia Z1, il a été présenté mercredi après-midi en marge de l’ouverture du salon IFA de Berlin. Avec un design très proche du Xperia Z, le Xperia Z1 est comme son prédécesseur étanche à l’eau et é la poussière.

Fonctionnant sous Android Jelly Ban 4.2, le Xperia Z1 propose un écran Full HD de 5 pouces en 1980 x 1080 pixels, un processeur quad-core SnapDragon 800 cadencé à 2,2 GHz, 2 Go de mémoire vive. Mais le point fort du smartphone se situe au niveau de la photographie.

Le Xperia Z1 dispose en effet d’un capteur photo Sony G de 20,7 mégapixels, ce qui le place parmi les meilleurs du marché, mais, associé à un zoom SmartShot, peut aussi se transformer en appareil photo de qualité professionnelle.

Mais qu’est-ce qu’un zoom SmartShot ? Il s’agit d’un zoom optique qui sert à augmenter les capacités photographiques d’un mobile. Il se couple simplement à un smartphone en le clippant sur la tranche et la communication se fait ensuite sans fil, par NFC ou Wi-Fi. Dénommés respectivement DSC-QX10 et DSC-QX100, Sony propose deux versions de SmartShot.

Il faut relever que ces SmartShot ne sont pas exclusivement dédiés au Xperia Z1, qu’ils peuvent parfaitement être utilisés sur d’autres modèles Sony, mais aussi sous Android et iOS. Il faut juste disposer de l’App dédiée PlayMemories Mobile.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentXbox One : Microsoft brule la politesse à Sony
Article suivantBrevets : la bonne affaire de Nokia
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here