IFA 2014 : un convertible et un Chromebook au menu de Toshiba

Avec le Satellite Radius 11 et le Satellite CL10-B, Toshiba officialise un convertible et un Chromebook lors de l’IFA 2014.

Toshiba a levé le voile sur deux nouvelles machines à l’occasion de l’IFA 2014 : avec le Satellite Radius 11 et le Satellite CL10-B.

Le Satellite Radius 11 est un portable convertible équipé d’un écran tactile de 11,6 pouces en 1366 x 768 pixels. La possibilité d’orienter la dalle sur un angle de 360° lui donne de nombreux modes d’utilisation.

Ce portable est par ailleurs équipé d’un processeur Intel Celeron ou d’un Pentium, de 4 Go de DDR3L, d’une sortie HDMI, de deux ports USB, d’un lecteur de cartes SD, d’une compatibilité Wi-Fi 802.11n et Bluetooth 4.0 et d’un disque dur de 500 Go.

Toshiba présente également le Chromebook 2, un terminal équipé d’un écran HD ou IPS Full HD, de 2 Go ou 4 Go de RAM, de 16 Go de mémoire flash eMMC complété par 100 Go disponibles sur Google Drive, d’un port HDMI, de deux ports USB, d’un lecteur de cartes SD et d’une compatibilité Wi-Fi 802.11n et Bluetooth 4.0, le tout fonctionnant bien évidemment sous Chrome OS.

Les prix ne sont pas encore connus, leurs disponibilités sont prévues pour le début de l’année prochaine.

TOSHIBA CHROMEBOOK 2 CB30 B FULL PRODUCT BEAUTY 02

SATELLITE CL10 B FULL PRODUCT 07 WITH SCREEN

SATELLITE RADIUS 11 L10W B AUDIENCE MODE 04 WITH SCREEN

SATELLITE RADIUS 11 L10W B LAPTOP MODE 02 WITH SCREEN

TOSHIBA CHROMEBOOK 2 CB30 B FULL PRODUCT WITH WALLPAPER 02

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentIFA 2014 : Lenovo cible les joueurs
Article suivantIFA 2014 : Toshiba annonce l’Encore Mini sous Windows 8.1

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here