IFA 2014 : Sony lève le voile sur le Z3 et le Z3 Compact

C’est sans surprise que Sony a profité de sa conférence à l’IFA 2014 de Berlin pour lever le voile sur ses deux nouveaux terminaux haut de gamme : le Z3 et le Z3 Compact.

Dévoilé en début d’année lors du MWC 2014, le Z2 a déjà un successeur. Sony vient d’officialiser ses deux nouveaux fleurons, le Z3 et le Z3 Compact, deux smartphones Android.

Avec son écran IPS de 5,2 pouces d’une définition de 1080p (Full HD), son capteur photo Exmor RS de 20 mégapixels capable de faire des vidéos en 4K, son capteur secondaire Exmor R de 2 mégapixels, son processeur Qualcomm SnapDragon MSM8974AC quad-core cadencé à 2,5 GHz, ses 3 Go de RAM, ses 16 Go d’espace de stockage, son lecteur de carte microSD, ses connectiques NFC, Bluetooth, Wi-Fi, MHL 3.0 et micro-USB, le Z3 est véritablement la star de Sony, surtout que la technologie DSEE HX est également prévue pour rehausser la qualité du son.

Comparativement, le Z3 Compact est légèrement plus modeste avec son écran de 4,6 pouces, son capteur photo Exmor RS de 20 mégapixels (sans possibilité de vidéo 4K), son capteur secondaire Exmor R de 2 mégapixels, ses 2 Go de RAM, le reste des spécifications étant similaires, hormis la batterie qui n’est que de 2600 mAh au lien de 3100 mAh.

Les deux terminaux sont par ailleurs résistance à l’eau et à la poussière, ils intègrent par ailleurs de nouvelles fonctionnalités, comme le Remote Play qui permet de streamer des jeux de PS4 sur son smartphone pour y jouer via le Wi-Fi, pour autant que sa console soit allumée.

Disponible à partir de la dernière semaine de septembre, le Z3 et le Z3 Compact sont annoncés à 680 et 500 euros, mais aussi compatibles avec la manette Dualshock 4 pour les transformer en plateforme de jeu.

XPERIA Z3 IFA SONY
XPERIA Z3 IFA SONY
Le Z3 Compact à côté du Z3
Le Z3 Compact à côté du Z3

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft : une première build de Windows 9 serait déjà en tests
Article suivantPhotos de célébrités dénudées : ce vol rappelle que les célébrités sont des cibles de choix

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here