Technologie

Il faudra être âgé de 18 ans révolus pour utiliser Tinder

Jusqu’à présent, toutes les personnes de 13 et plus peuvent s’inscrire sur le site de rencontre Tinder. En tant que plateforme de rencontre, elle véhicule une image à connotation fortement sexuelle. C’est pour cela qu’elle fait tout ce qu’elle peut pour ne pas véhiculer cette image de service servant avant tout à trouver des plans cul vite faits. C’est dans cette optique que Sean Rad, le patron de Tinder, a insisté plusieurs fois sur le fait que les utilisateurs recherchent majoritairement autre chose, principalement de l’amitié sur le long terme.

Pour protéger les plus jeunes, Tinder vient pourtant de décider de remonter l’âge minimum pour s’inscrire. « Sur une plateforme qui a facilité plus de 11 milliards de rencontres, il est de notre responsabilité d’évaluer en permanence les expériences de nos utilisateurs. […] Nous sommes convaincus que ce changement est la meilleure orientation à suivre pour l’avenir », a expliqué l’entreprise.

Alors que les jeunes de moins de 18 ans subissaient déjà des restrictions en ne pouvant pas contacter des personnes de plus de 17 ans, ils ne seront plus les bienvenus dès la semaine prochaine. En fait, le problème est multiple. D’un côté, les plus jeunes mentaient sur leur âge pour contourner la limite mise en place. D’un autre côté, des prédateurs sexuels ont certainement agi de la même manière pour rencontrer des adolescents.

Même si aucun cas d’abus sexuel n’a encore été signalé concernant Tinder, l’entreprise préfère donc prendre ses précautions. Il faut signaler que des policiers australiens ont récemment appelé les mineurs inscrits sur l’application à se montrer vigilants vis-à-vis d’éventuels « prédateurs sexuels ». En clair, le risque existe.

C’est dans un communiqué que Tinder a annoncé que son application de rencontre va être interdite aux moins de 18 ans à partir de la semaine prochaine. En interdisant définitivement son accès aux mineurs, l’entreprise préfère donc jouer la carte de la prudence. Elle est tout de même consciente que les moins de 18 ans pourront toujours réussir à mentir sur leur âge vu qu’il est possible de modifier sa date de naissance sur son compte Facebook, nécessaire pour se connecter à Tinder, pour contourner cette limite.

Tinder indique encore que cette mesure concerne moins de 3 % de ses utilisateurs dans le monde. Cela représente tout de même près d’un million et demi de personnes.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.