iMac : la 8e génération sera lancée le 30 novembre

C’est à partir du 30 novembre prochain que les nouveaux iMac, de 27 et 21,5 pouces, seront commercialisés. L’occasion pour Apple de faire monter en puissance ses machines et d’afficher un nouveau design.

Les deux nouveaux iMac seront proposés sous Mac OS X Mountain Lion. La configuration de base du modèle 21,5 pouces, proposé à 1349 €, comprend un quad-core Intel i5 cadencé à 2,7 GHz, 8 Go de RAM, un disque dur de 1 To, un GPU Nvidia GeForce GT640m avec 512 Mo dédiés. La version 27 pouces, proposée à 1879 €, comprendra pour sa part un processeur quad-core cadencé à 2,9 GHz et un GPU Nvidia GeForce GTX 660M.

Il est à préciser que la partie processeur peut être mise à niveau en i7, que la solution graphique, basée sur la nouvelle architecture Kepler, permet un rendu en Full HD sur 21,5 pouces et en 2560 x 1440 points sur 27 pouces. La partie stockage peut être portée à 3 To, alors que la technologie Fusion Drive permet d’associer deux volumes physiques pour les présenter à l’utilisateur comme un seul volume logique. Par contre, le lecteur optique disparaît définitivement.

Mais outre l’amélioration de ses performances, les nouveaux iMac sont attendus pour son nouveau design. En effet, ils ont perdent 4 kg par rapport aux prédécesseurs, mais, surtout, son châssis ne serait plus que de 5 millimètres d’épaisseur !

Enfin, cette épaisseur est celle qu’a vantée Apple lors de leur présentation le 12 octobre dernier. En réalité, cette épaisseur de 5 millimètres obtenue grâce à l’assemblage effectué grâce à la technologie de soudure par friction-malaxage héritée de l’aéronautique ne serait effective que dans les bords, la silhouette s’épaissit en son point central, au niveau du logo de la pomme.

Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit de beau produit, même s’il ne diminuera pas la place qu’il occupe sur son plan de travail.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentJoe Mobile : un forfait 100% modulable à partir de 5€ par mois
Article suivantiPhone 5 : leader mondial, Android se fait dépasser aux États-Unis

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here