iMessage : un empêcheur d’espionner

Le niveau de cryptage de iMessage n’est pas du goût de la police fédérale américaine qui ne dispose pas des outils adéquats pour déchiffrer les conversations.

Pour la Drug Enforcement Administration (DEA), l’agence fédérale américaine de police chargée de la lutte contre le trafic de drogue, le niveau de cryptage de iMessage est trop élevé. L’agence gouvernementale s’est en effet plainte de ne pas disposer d’outils de décryptage assez efficaces pour le moment.

Lancé en 2011, iMessage permet d’envoyer des SMS, MMS et vidéos entre deux terminaux Apple par un protocole de chiffrement. C’est visiblement le niveau de chiffrage de ce protocole qui dérange…

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité