iMessage : un empêcheur d’espionner

Le niveau de cryptage de iMessage n’est pas du goût de la police fédérale américaine qui ne dispose pas des outils adéquats pour déchiffrer les conversations.

Pour la Drug Enforcement Administration (DEA), l’agence fédérale américaine de police chargée de la lutte contre le trafic de drogue, le niveau de cryptage de iMessage est trop élevé. L’agence gouvernementale s’est en effet plainte de ne pas disposer d’outils de décryptage assez efficaces pour le moment.

Lancé en 2011, iMessage permet d’envoyer des SMS, MMS et vidéos entre deux terminaux Apple par un protocole de chiffrement. C’est visiblement le niveau de chiffrage de ce protocole qui dérange…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSamsung : ouverture de 1 400 boutiques aux États-Unis
Article suivantBlackBerry 10 : la Série R pour attaquer le marcher

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here