Impact d’Internet : la France 14e

Selon un indice du World Wide Web Foundation qui mesure l’impact du web dans un pays, la France arrive à la 14e place des 61 pays étudiés.

À partir d’information puisée auprès de la Banque Mondiale, le Forum économique mondial, Reporters Sans Frontières, l’ONU, la CIA, la fondation Wikimédia, l’Agence internationale de l’énergie ou encore l’Union international des télécommunications, la World Wide Web Foundation a tenté de créé un indice représentatif de l’impact du web dans chaque pays du monde.

Pour chacun des pays, une note en fonction de sept critères. Avec un score de 78,96 sur 100, la France arrive au 14e rang.

C’est au niveau de l’impact économique que la France s’en sort le mieux en arrivant à la huitième place du classement général. Il est vrai que le numérique joue un rôle important dans l’économie française.

À l’opposé la France n’est que dix-neuvième pour l’usage du web, avec une faible pénétration au niveau des classes d’âge avancé (60e), les illettrés (25e), les malentendants (19e), les personnes touchées par des troubles d’apprentissage (21e) et les malvoyants (12e).

Dans ce classement, ce sont les pays occidentaux économiquement développés qui arrivent en tête. Le pays le mieux classé étant la Suède, alors que c’est le Yémen qui ferme la marche.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentNokia Lumia : la Bourse boude les Lumia 920 et 820
Article suivantAndroid : 22% des utilisateurs veulent l’iPhone 5 !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here