Importante percée en matière de batterie

Des batteries qui pourraient stocker jusqu’à 10 fois plus d’énergie que les batteries lithium-ion ? C’est ce que promettent des scientifiques de l’Université de Cambridge.

Des scientifiques de l’Université de Cambridge viennent d’annoncer une importante percée en matière de batterie, des « super-batteries » qui pourraient révolutionner par exemple l’alimentation des véhicules électriques de demain. Ils annoncent en effet des batteries qui pourraient stocker jusqu’à 10 fois plus d’énergie que les batteries lithium-ion.

Quelle serait cette mystérieuse technologie que ces chercheurs ont découverte ? Les batteries lithium-oxygène.

Selon ce qu’ils expliquent, la technologie lithium-air pourrait être utilisée pour concevoir des batteries qui posséderaient un cinquième du poids des batteries de voitures électriques actuels, tout en étant également moins cher, ce qui pourrait pour leur permettre d’être l’égal des voitures essence et diesel.

Le développement de cette nouvelle technologie, des batteries à densité énergétique très élevée, pourrait aussi transformer le système énergétique en permettant un stockage facile de l’électricité produite par des sources d’énergies renouvelables telles que les parcs éoliens et solaires.

C’est plus de la théorie que de la réalité pour le moment

Ces batteries lithium-oxygène ne sont pas encore au point. En fait, il s’agit pour le moment essentiellement d’une percée théorique.

« Bien qu’il reste encore beaucoup d’études fondamentales à faire, pour aplanir certains détails mécanistiques, les résultats actuels sont extrêmement excitants », confie le professeur Clare Grey, du département de chimie de l’Université de Cambridge.

« Nous sommes encore au stade du développement, mais nous avons montré qu’il existe des solutions à certains des difficiles problèmes liés à cette technologie », souligne le chercheur.

Concrètement, cette technologie pourrait être au point dans une dizaine d’années.

Tout de même des progrès significatifs

Bien que les batteries lithium-oxygène soient pour le moment encore essentiellement théoriques, plusieurs essais ont déjà été faits. Par rapport aux premiers essais qui avaient une technologie inefficace et instable, qui pouvait même exploser, l’utilisation d’une électrode de carbone à base de graphène a permis de faire jusqu’à 2000 cycles de charge avec succès.

Comme le prouve le document publié dans la revue Science, l’équipe de chercheurs a surmonté plusieurs problèmes, comme l’instabilité de la chimie.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker