Impression 3D : premier pas vers le téléporteur de Star Trek

Des ingénieurs ont créé une machine qui permet de scanner un objet, et de la détruire, pour le recréer ailleurs à l’aide d’une imprimante 3D, une invention qui pourrait être le premier pas vers le téléporteur de Star Trek.

Téléporter des objets comme dans Star Trek, c’est ce que permet de faire une machine conçue par des ingénieurs allemands.

Baptisée Scotty en référence au chef mécanicien du vaisseau Enterprise, cette machine existe au stade de prototype. D’un côté, elle est équipée d’un scanner par couche. Alors qu’une machine à fraiser détruit lentement l’objet, couche par couche, la machine peut obtenir une vue détaillée de l’objet, y compris les cavités creuses. À l’autre extrémité, n’importe où dans le monde grâce à internet, une imprimante 3D reconstitue l’objet initial. Tout ce processus complexe a caché à l’utilisateur. Celui-ci n’a en fait qu’à appuyer sur la touche « Déplacer ».

Les concepteurs de cette machine expliquent que « Scotty garantit qu’un cadeau personnel reste unique lorsqu’il est envoyé, c’est-à-dire qu’il n’y a aucune autre copie, un aspect important qui met l’accent sur la relation intime entre l’expéditeur et le destinataire ».

Les ingénieurs de l’Institut Hasso Plattner envisagent maintenant d’améliorer leur machine pour qu’elle puisse reconstituer encore plus précisément les objets téléportés.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFacebook : panne ou cyberattaque ?
Article suivantConferenceCam Connect : Logitech propose de la vidéoconférence tout-en-un

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here