Incident diplomatique sur les réseaux sociaux

Le fait que des participantes de Miss Monde publient des photos n’a rien de problématique, sauf lorsque Miss Israël et Miss Liban sont côte à côte.

Depuis le conflit de 2006 qui a opposé Israël et le Hezbollah, l’état hébreu est techniquement en guerre avec le Liban. Dès lors, lorsqu’une photo montrant Miss Israël et Miss Liban côte à côte lors de l’élection de Miss Monde est publiée sur les réseaux sociaux, c’est bien évidemment synonyme d’un incident diplomatique.

Le cliché en question a été pris et publié par Doron Matalon, la représentante d’Israël à l’élection de Miss Monde, une photo prise à l’insu de Saly Greige qui représentait le Liban lors de cette élection.

Face aux vives critiques sur ses comptes Twitter et Instagram, Saly Greige a répondu en expliquant que sa rivale israélienne avait profité d’une séance de photos pour prendre le selfie en question à ses côtés sans qu’elle y prête spécialement attention. Elle précise qu’elle était en train de poser aux côtés de Miss Slovénie et Miss Japon à ce moment-là. Elle ajoute que sa rivale avait déjà tenté à de multiples reprises de prendre un selfie à ses côtés dans le but de déclencher une polémique.

« Cela ne me surprend pas, mais cela me rend triste quand même », a pour sa part répondu Doron Matalon en se déclarant déçue de l’attitude de Miss Liban. Elle regrette que les différents entre les deux pays entachent leur relation.

Les organisateurs du concours auraient probablement préféré éviter ce petit accrochage.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBrevet : un joystick intégré aux prochains iPhone ?
Article suivantPaiement mobile : Google négocie le rachat de Softcard

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here