Inge Lehmann : la découvreuse du noyau solide de la Terre est née il y a 127 ans

C’est le 13 mai 1888 qu’Inge Lehmann est née, la sismologue qui découvrit le noyau solide de la Terre.

C’est à Østerbro, au Danemark, qu’Inge Lehmann est née le 13 mai 1888, il y a exactement 127 ans.

Après avoir étudié les mathématiques à Copenhague, puis à Cambridge, Inge Lehmann décroche un poste d’assistante auprès d’un célèbre géodésien danois, Niels Erik Nørlund. Chargée de mettre en place un système d’observation sismologique au Danemark et au Groenland, elle entame ainsi une longue carrière de sismologue.

S’appuyant sur ces nombreuses années d’observation, Inge Lehmann démontre que le centre de la Terre n’est pas uniquement liquide comme supposé à l’époque, mais comprend également un noyau solide à son cœur. Sa découverte est un des plus célèbres exemples d’explication par la déduction d’un phénomène invisible.

Inge Lehmann est rapidement suivie par la communauté des sismologues, qui applaudit ses travaux.

Ce phénomène, connu sous le nom de discontinuité de Lehmann, constitue la base de la sismologie moderne.

Inge Lehmann vivra sa passion pour la sismologie jusqu’à un âge très avancé. En effet, en 1988, elle contribue encore aux travaux de l’institut danois de géodésie alors qu’elle était âgée de 100 ans et quasiment aveugle.

C’est en 1993, à l’âge de 104 ans, qu’Inge Lehmann décède dans son Danemark natal.

Pour célébrer les 127 anniversaires de sa naissance, Google lui rend hommage par un Doodle mondial.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe bilan d’une année de « Droit à l’oubli »
Article suivantBitTorrent : une fonctionnalité similaire à Snapchat pour Bleep

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here