InkCase : une coque équipée d’un écran pour préserver la batterie des smartphones

Reprenant le concept du célèbre Yotaphone, la startup Oaxis compte prochainement proposer son InkCase, une coque pour smartphone intégrant un écran moins énergivore pour la batterie.

Avec son désormais célèbre Yotaphone, la firme russe Yota avait proposé un smartphone équipé d’un double écran, un écran standard pour les applications et le surf et un écran e-ink moins énergivore pour la consultation des notifications. C’est sur cette base que la startup Oaxis compte prochainement proposer son InkCase.

Concrètement, l’InkCase serait une coque pour smartphone équipée d’un écran e-ink moins énergivore pour la batterie de son smartphone. Ce dispositif se chargerait séparément et se connecterait au smartphone via une connexion Bluetooth, ce qui lui permettrait d’afficher les dernières notifications et certaines autres informations, mais aussi de prendre les appels, etc.

Très simple à utiliser, l’InkCase permettrait surtout de préserver l’autonomie de la batterie de son smartphone tout en proposant un confort d’utilisation suffisant aux mobinautes.

À l’heure actuelle, Oaxis est à la recherche de financement pour son InkCase, une initiative qui semble vivement intéresser les internautes vu que plus de 141 000 dollars ont déjà été levés sur KickStarter.

Il est encore à préciser que seul le Galaxy S4 est pour le moment annoncé comme compatible est qu’il est d’ores et déjà possible de précommander sa coque InkCase.

eink-300x199

InkCase : un écran e-ink pour économiser la batterie de votre smartphone
InkCase : un écran e-ink pour économiser la batterie de votre smartphone

Pré-commander votre coque InkCase Plus.>

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentJapan Airlines compte optimiser son service grâce à des smartwatchs
Article suivantApple crypte désormais tous les mails transitant par l’iCloud

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here