Innovation : test de l'auto-nettoyage chez Nissan

Est-ce que Nissan a trouvé la solution pour éviter la corvée de nettoyage de la voiture ? Des tests sont en tout cas en cours pour une voiture autonettoyante.

Est-ce que le polish et les rouleaux seront bientôt des souvenirs du passé pour les propriétaires de voitures que nous sommes ? Ce n’est pas encore certain, mais Nissan compte bien y parvenir en planchant sur une voiture autonettoyante.

Grâce au procédé Ultra-Ever Dry, une peinture issue des nanotechnologies, une carrosserie devient super hydrophobe et oléophobe, ce qui signifie qu’elle va faire glisser le moindre liquide, boue, traces d’huile, de gras, etc.

Si cela semble trop beau pour être vrai, Nissan a réalisé un test grandeur nature en traitant la moitié d’une Nissan Note avec l’Ultra-Ever Dry, l’autre pas. Si la partie non traitée s’est retrouvée recouverte de boue à la fin du test, la partie traitée s’est retrouvée bluffante de propreté !

Selon Geraldine Ingham, Directrice en Chef du Marketing du Nissan Note, cette étude vise à répondre aux attentes des clients. Pourtant, elle affirme aussi que la commercialisation de cette incroyable peinture n’est pas pour tout de suite, même si son surcoût ne la rendrait pas plus chère qu’une peinture métallisée.

Mais si ces voitures autonettoyantes seraient un jour commercialisées, qu’adviendrait-il des corvées de nettoyage des voitures ?

Automobile : Nissan teste la voiture auto-nettoyante
Automobile : Nissan teste la voiture auto-nettoyante

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRoaming : SFR Red ajoute 1 Go valable toute l'année
Article suivantiPhone 6 : vers une cure de minceur ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here