Insolite : deux jumeaux naissent avec deux ans d’écart

Au Royaume Uni, Rachel âgée de 35 ans a donné naissance le 22 Mars 2016 à son deuxième fils Isaac, avec comme particularité d’être le jumeau de son grand frère Olivier né 2 années plutôt soit le 14 Mars 2016. Une situation rendue possible grâce à la fécondation in vitro (FIV), puisque les petit Isaac et Olivier Best sont issus du même lot d’embryons. La mère des deux bambins confie que c’est un peu surréaliste de les considérer comme jumeaux mais ils se ressemblent beaucoup à tel point qu’elle les appelle le grand et le petit jumeau.

Six embryons et un utérus

Rachel et Richard avaient tenté vainement pendant 4 années de concevoir un enfant avant de se tourner vers la fécondation in vitro. Il s’en suivra la naissance d’Olivier en 2014, les parents décident après de congeler les embryons pour une utilisation ultérieure soit l’été 2015, qui a permis de donner naissance à Isaac, le frère jumeau d’Olivier en 2016. Il aura fallu 6 tentatives pour obtenir le bon embryon puis deux embryons parmi ce lot ont été congelés suivant les désirs des parents.

Naissance gémellaire grâce à la FIV

La fécondation in vitro est un moyen couru chez les parents qui ont du mal à concevoir des enfants, cette technique médicale consiste à disposer de six embryons et de provoquer la rencontre d’un ovule et d’un spermatozoïde en laboratoire, l’un deux est ensuite implanté dans l’utérus de la mère et les autres s’ils sont viables sont conservés et congelés pour une durée maximale de 5 années. La FIV selon le professeur Samih Hamamah spécialiste de la fécondation alloue la possibilité de voir naître des jumeaux à des années d’intervalle, ainsi le cas d’Isaac et d’Olivier n’est pas extraordinaire. En tout cas, les parents sont doublement comblés par leurs deux petits.

fiv-jumeaux-photo-1

fiv-jumeaux-photo-6

fiv-jumeaux-photo-5

fiv-jumeaux-photo-4

fiv-jumeaux-photo-3

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAccusations de la Commission européenne : Google réagit
Article suivantKoleos : nouvelle voiture de sport chez Renault

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here