Instagram : manque de réflexion avant de censurer #curvy

Dans le but de faire respecter ses règles d’utilisation, Instagram applique la censure. Comme dans le cas de la suppression du hashtag #curvy, le réseau social n’a pas suffisamment réfléchi avant d’agir.

Instagram a édicté des règles d’utilisation que le réseau social compte bien faire respecter en traquant tous les emojis et hashtags qui pourraient violer les règles en vigueur. C’est par exemple de cette manière que l’emoji aubergine a disparu des timelines.

Dans le même ordre d’idée, Instagram a aussi décidé de censurer le hashtag #curvy au motif qu’il était parfois associé à des contenus à caractère érotique. Le réseau précise d’ailleurs à ce sujet que « Le mot était utilisé pour partager du contenu qui violait les règles d’utilisation sur la nudité ».

Le souci est que le hashtag #curvy était aussi utilisé par des personnes qui assument leurs formes. De fait, la censure de cet hashtag a provoqué le buzz. En effet, nombreuses sont les personnes à utiliser ce hashtag qui ne comprennent pas pourquoi les hashtag #thin et #skinny (mince et maigre) sont eux toujours autorisés !

En réaction, le buzz porte les hashtags #curvee et #bringcurvyback, des termes lancés pour protester contre la censure de #curvy.

Pour l’heure, Instagram n’a pas encore communiqué au sujet de cette polémique. De là à dire que le réseau social fera marche arrière sur la censure de #curvy, ce serait un peu trop s’avancer.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentKepler-452b : l’exoplanète la plus semblable à la Terre jamais découverte
Article suivantPlus de 1,5 million de One Plus One vendus

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here