Instagram : ne touche pas à mon nom !

En interdisant aux services tiers d’utiliser des noms comprenant les termes « insta » et « gram », Instagram fait tout pour qu’aucune analogie ne puisse exister au niveau de son nom.

Les services comme Luxogram, Statigram, Webstagram, Gramfeed, Instadrop, Instagallery n’existeront bientôt plus, il serait plus juste de dire qu’ils vont devoir changer de nom. En effet, Instagram vient de revoir ses conditions d’utilisation appliquées aux développeurs.

Dans les nouvelles clauses, il est désormais clairement stipulé qu’un service puisse utiliser un nom trop proche d’Instagram, ce qui exclut notamment l’utilisation des termes « insta » et « gram ». Il s’agit d’un sérieux revirement de situation, car dans le passé, Instagram encourageait cette pratique.

Comme le précise le réseau social, ce revirement d’état d’esprit sert à dissocier Instagram des services tiers afin d’empêcher toute collusion au niveau des noms, que certains utilisateurs croient, en raison du nom, qu’une application est officielle alors qu’elle ne l’est pas. Les éditeurs concernés ont déjà été contactés, un délai raisonnable devrait leur être accordé pour se mettre en conformité.

Il faut encore préciser que les nouvelles clauses d’utilisation incluent une différenciation du nom, mais aussi de la police de caractères et du logo qui doivent être suffisamment différenciables.

Reste maintenant à savoir si tout le monde va accepter de faire ces changements ou si certains éditeurs préféreront tout simplement jeter l’éponge.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS 7 : pour iPhone et iPod, mais pas iPad ?
Article suivantOpera : prochaine arrivée sur Windows Phone ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here