Instagram : vos photos ne vous appartiennent pas, d’autres peuvent les vendre !

Si vous ne le saviez pas, sachez que les photos que vous publiez sur les réseaux internet ne vous appartiennent d’autres peuvent les vendre, comme le prouve l’artiste Richard Prince.

Pour la Frieze Art Fair de New York, l’artiste Richard Prince s’est contenté de proposer 37 photos tirées d’Instagram, des images appartenant à des inconnus. À l’occasion de cette exposition, il n’a pas hésité à les revendre… à prix d’or.

Une des œuvres a en effet été vendue pour la modique somme de 90 000 dollars !

La photographe qui a publié cette image sur Instagram, Doe Deere, ne touchera pas le montre centime de cet argent. Elle a d’ailleurs signalé à ses 328 000 followers qu’elle n’avait jamais donné un quelconque consentement à Richard Prince.

Son intention est d’en débattre en justice. Malheureusement pour elle, sur le principe, Richard Prince est hélas dans la légalité. En effet, il a contourné les lois régissant le copyright en effaçant la légende de Doe Deere pour la remplacer par la sienne.

Si la justice ne devrait pas pouvoir faire grand-chose, c’est la profession qui s’est pour le moment retournée contre cet artiste « faussaire ».

Cette affaire démontre surtout que tout ce qui est publié sur internet ne vous appartient plus vraiment !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSmartphones : la montée en puissance d’Apple
Article suivantGoogle Maps : toutes ses fonctionnalités disponibles offline

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here