Internet : « Commotion Wireless » pour détourner la censure

Les internautes qui vivent dans des pays où le gouvernement contrôle internet pourraient bientôt pouvoir déjouer cette surveillance grâce à une application pour smartphones.

« Commotion Wireless » est un projet financé par le gouvernement américain et mis au point à Washington. Il devrait être disponible en début d’année prochaine. Son but est de promouvoir la liberté d’expression en tenant compte du fait que de plus en plus de gens utilisent des gadgets mobiles. « C’est un système utile pour ceux qui veulent communiquer quand leur gouvernement ne le veut pas », résume Sascha Meinrath, responsable du projet à la New America Foundation.

Lors du Printemps arabe, Facebook et Twitter ont joué un rôle important, mais ces réseaux sociaux peuvent aussi être utilisés par les gouvernements pour traquer les dissidents. Au contraire, « Commotion Wireless » est conçu comme un réseau en forme de filet (topologie mesh) où l’on se connecte de proche en proche, sans point d’accès centralisé facile à couper.

Le système n’est pas encore au point, mais le sera l’an prochain, et il sera conçu pour être « sécurisé même si les appareils sont infiltrés », ajoute Preston Rhea, l’un des experts de New America.

« Commotion Wireless » est l’un des projets financés par le département d’État pour promouvoir la liberté sur internet, avec un budget de 76 millions de dollars pour ces quatre dernières années alors que 25 nouveaux millions sont budgétés. Ian Schuler, du Bureau pour la liberté de l’internet au département d’Etat, indique que le gouvernement américain s’inquiète de plus en plus des atteintes à la liberté du web depuis les soulèvements arabes.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker