Internet : 68% des enfants sont confrontés à des contenus inappropriés

Une enquête de Kaspersky Lab révèle que 68% des enfants sont confrontés à des contenus internet inappropriés.

C’est en se basant sur les utilisateurs des solutions de contrôle parental de Kaspersky Lab que le spécialiste de la sécurité informatique a réalisé une étude intitulée « Children Online ».

La principale conclusion de ce rapport est que 68% des enfants sont confrontés à des contenus internet inappropriés en 2014.

Plus en détail, il s’agit dans 59,5% des cas de pornographie, dans 26,6% des cas de sites de jeux d’argent, dans 20,9% des cas de sites consacrés aux armes et pratiquement le même nombre à des propos grossiers.

Ce problème touche aussi la France vu que l’Hexagone, au même titre que la Chine, les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Russie, fait partie des dix premiers pays où les détections par le module de contrôle parental sont les plus fréquentes.

En constatant cela, on ne peut que recommander aux parents d’opter pour une solution de protection parentale, que cela soit celle de Kaspersky Lab ou une autre, car le risque est très réel pour les enfants de se retrouver confrontés à des contenus inappropriés sur internet.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHello : Facebook veut remplacer votre module de téléphonie par défaut
Article suivantGoogle : Android passe en version 5.1.1

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here