Internet : êtes-vous accro ?

Comment savoir si on est accro à internet ? Simplement en répondant à ces quelques questions.

Être accro à internet signifie qu’on passe trop de temps dessus et qu’on n’arrive pas, plus s’en passer. Mais quels sont les signes de cette cyberdépendance ?

Pour savoir si vous êtes accro à internet, il suffit de répondre aux questions qui suivent. Si vous répondez « oui » à au moins une des questions, c’est que vous souffrez déjà des premiers symptômes d’une cyberdépendance :

  1. Êtes-vous protecteur avec votre ordinateur ?
  2. Avez-vous déjà envoyé un message Facebook à quelqu’un qui se trouvait dans la même pièce que vous ?
  3. Êtes-vous nerveux dans un lieu sans Wi-Fi ?
  4. Est-ce qu’il vous arrive de rire spontanément en vous rappelant une vidéo vue sur internet ?
  5. Vous arrive-t-il de rêvasser des heures devant votre portable ?
  6. Est-ce que surveiller votre portable pour savoir si de nouveaux messages sont arrivés est devenu compulsif pour vous ?
  7. Est-ce que la présence du Wi-Fi est la priorité lors de l’organisation d’un déplacement ?
  8. Est-ce que le fait de ne plus avoir de batterie ni de chargeur sous la main est votre pire crainte ?
  9. Vous arrive-t-il de vouloir utiliser une émoticône au lieu de votre propre visage pour exprimer une émotion ?
  10. Est-ce que les sujets de vos conversations reposent uniquement sur ce que vous avez découvert sur internet ou les réseaux sociaux ?
  11. Avez-vous envie d’aller sur internet à n’importe quel moment ?

Avez-vous été honnête en répondant ? C’est à vous de savoir si vous devez lever un peu le pied en matière d’internet… car c’est votre vie, un plutôt votre non-vie !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSécurité : le coup bas d’Apple contre Android
Article suivantAmazon : déjà des accords de contenu pour sa télévision en ligne ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here