Internet : grosse perturbation

Le lundi 10 décembre 2012 a été une journée difficile pour internet en général, plus particulièrement pour Google et Facebook. Sans explication pour le moment, plusieurs services sont tombés.

Lundi a été une journée particulièrement difficile pour internet avec le service de messagerie Gmail de Google qui a été touché par une panne, mais également Google+, Drive et Facebook.

« Le problème lié à Gmail devrait être à présent résolu », pouvait-on lire hier soir en début de soirée sur la console de supervision en ligne du niveau opérationnel des services Google. « Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. Nous vous remercions de votre patience et de votre compréhension », ce qui n’explique en rien les causes de la panne. Par contre, aucun commentaire n’a été fait du côté de Facebook où l’incident est survenu plus tard dans la soirée. Il faut préciser que si cette panne a touché l’Europe en fin de journée, elle a impacté les États-Unis en pleine journée !

Il était également à noter certains ralentissements sur d’autres sites de premier ordre, ce qui pourrait indiquer un souci de DNS (résolution de nom), dû à un problème technique ou à une attaque par dénis de service (DoS), car les messages d’erreurs faisaient souvent référence à un problème de résolution de noms.

Toujours est-il que certaines personnes se sont empressées d’inonder ironiquement les réseaux sociaux en prédisant que cette panne confirme la fin du monde présumée selon les Mayas.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentInternet rime avec smartphone pour 29% des Français
Article suivantFree Mobile : une stratégie axée sur l’offensive

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here