Internet : la fibre optique se fraie un chemin avec ses 1 million d’utilisateurs

L’Arcep (l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) vient de rendre public le contenu de son observatoire du marché des télécommunications en France pour le 4e trimestre de 2014. Le développement des accès au très haut débit a nettement porté la croissance cette année, notamment 30 Mbit/s de débit maximum descendant. Par contre, c’est la première fois qu’au 4e trimestre, le nombre d’accès au haut débit recule ainsi. Donc, en un an, une hausse de +50% est notée sur le nombre d’abonnements internet à très haut débit. Il est réparti comme suit : de bout à bout (FttH), sur les 3,1 millions, les 935.000 abonnements se font via des offres en fibre optique. Ces données transcrivent les +67% de la croissance, par année, de la fibre optique.

Le très haut débit compte 3,1 millions d’abonnés

Le ratio du nombre de logements abonnés sur le nombre de logements éligibles au très haut débit, notamment le taux d’abonnement via une offre de bout en bout (FttH), en fin décembre 2014, a atteint 23%. En un an, il obtient 4 points de plus, équivalant au taux d’abonnement à une offre caractérisée par un très haut débit réunissant toutes les technologies possibles. Par une progression de 600.000 abonnés au très haut débit, le nombre a atteint les 3,1 millions, autrement dit, pour 1 million d’abonnés, une progression de 50% en un an, au cours du 4e trimestre.

Environ 1 million d’abonnements par fibre

Pour être précis, les abonnés à très haut débit soit (30 et 100 Mbit/s) augmentent de 530.000 pendant l’année, atteignant 1,275 millions soit (+72%). Ce nombre d’abonnés renferme les accès en VDSL2 jouissant d’un débit supérieur ou égal à 30 Mbit/s. En fin décembre 2014, les abonnés en fibre optique de bout en bout sont au nombre de 935.000, une progression, en un an, de (+375.000 abonnements), soit 67%. Bien qu’en recul de 290.000 en données séquentielles, cependant invariable par rapport au 4e trimestre 2013, le nombre d’abonnés au haut débit, c’est-à-dire au débit maximum descendant inférieur à 30 Mbit/s sont au nombre de 22,9 millions. Globalement, à la fin du 4e trimestre 2014, les abonnés au haut et très haut débit fixe arrivaient au nombre de 26 millions, d’où une croissance de 1 million en un an (+4%) et de 305.000 en un trimestre.

Processus d’accélération de l’utilisation des réseaux FttH

Les professionnels du secteur accélèrent l’utilisation de leurs réseaux FttH. 4,1 millions de foyers devenaient éligibles aux offres FttH, d’où une hausse de +37% en un an, au 31 décembre 2014. Le record de déploiement est marqué au 4e trimestre avec 424.000 ménages éligibles de plus, donc, une hausse de +12% sur le trimestre. Le processus de modernisation des branchements en câble coaxial continue. Environ 8,7 millions de foyers sont éligibles à des offres très haut débit en fibre optique à terminaison en câble coaxial (FttLA et HFC), avec un débit supérieur ou égal à 30 Mbits/s, à la fin du 4e trimestre 2014. Au sein de ces ménages, 3,7 millions de ménages du parc câblé se situent à l’extérieur des sites très denses et 6,1 millions bénéficient d’un débit supérieur ou égal à 100 Mbits/s (+17% en un an).

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGalaxy S6 : record de commandes pour Samsung
Article suivantMartin Bouygues a appris sa mort après tout le monde

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here