Internet libre : le grand pas en avant du Brésil

Le Brésil pourrait bien devenir un modèle du genre en matière de liberté sur internet. Les députés viennent en effet d’adopter une loi garantissant la liberté d’expression sur le net, mais aussi le respect de la confidentialité des internautes.

En matière d’internet libre, la date du mercredi 26 mars 2014 pourrait bien rester dans les annales. C’est en effet ce jour-là que les députés brésiliens ont adopté un texte de loi garantissant la liberté d’expression sur le net, mais aussi le respect de la confidentialité des internautes.

Même si ce projet de loi doit encore passer devant le Sénat brésilien avant d’être réellement adopté, ce premier vote, en première lecture, est un signal fort donné à un internet plus libre, un grand pas en avant en direction d’un réseau libre et ouvert.

Décrit comme étant « une Constitution pour internet », ce texte a nécessité des mois d’âpres discussions, avec des négociations tout aussi difficiles avec les géants du net, les opérateurs télécoms et le gouvernement fait de compromis de toutes parts. Au final, ce texte permet d’instaurer une « neutralité du réseau ».

Par cette loi, il est par exemple interdit aux fournisseurs d’accès de moduler la bande passante ou le cout en fonction du contenu consulté par un internaute, comme il est également prévu que la vie privée des internautes soit respectée.

Il faut préciser que le Brésil compte plus de 100 millions d’internautes et que ce projet de loi est l’un des principaux combats de Dilma Rousseff, la Présidente du Brésil.

Le Brésil fait un pas vers un Internet plus libre
Le Brésil fait un pas vers un Internet plus libre

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : fin de la censure pour « La femme aux seins nus »
Article suivantKim Dotcom : un recyclage dans la politique ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here