Technologie

Un inventeur turc a créé une défense contre le voyeurisme des smartphones

Qui n’a jamais subi le voyeurisme des smartphones de son voisinage, ces personnes qui lorgnent les écrans pour regarder ce que vous faites. Un Turc invente une parade.

Jalal Gogaku vit dans la petite ville de Bismil, dans la province de Diyarbakir, au sud-est de la Turquie. C’est en lisant sa correspondance sur son mobile dans les transports en commun qu’il s’est rendu compte que le voyeurisme des smartphones est un problème très répandu, ces personnes qui lorgnent les écrans des autres pour savoir ce qu’elles regardent. C’est après avoir fait ce constat qu’il a commencé à réfléchir à une solution pour résoudre ce problème, pour concevoir une défense contre cette forme de voyeurisme.

Comme le rapporte Gearmix, ce réparateur de téléphones âgé de 42 ans a imaginé utiliser deux petites puces électroniques, une placée dans le téléphone, l’autre dans une paire de lunettes spéciales, les deux communiquant ensemble par Bluetooth. Le but de la première puce est de rendre l’écran du smartphone « tout blanc », ce qui signifie que les personnes avoisinantes peuvent lorgner autant qu’elles veulent, elles ne verront plus rien.

Celle qui équipe les lunettes spéciales permet « d’afficher » l’image pour que la personne les portant puisse voir ce qui est affiché sur l’écran du smartphone. Pour bien comprendre, une vidéo vous montre comment le système fonctionne.

Un brevet avant la commercialisation

Un inventeur turc a créé une défense contre le voyeurisme des smartphones
L’intention de Jalal Gogaku est d’obtenir un brevet pour son invention. Ensuite, il envisage de la commercialiser en prévoyant différentes variantes de production de masse, pour les smartphones, mais aussi les tablettes et les ordinateurs portables. Il estime que le coût de revient de son système serait de l’ordre de 10 dollars.

Preuve que son invention fonctionne, l’inventeur explique que lorsqu’il a testé son invention dans un café, des personnes l’ont abordé pour lui demander « Qu’est-ce que tu regardes ? » et « Est-ce que tu vas bien ? » en référence à l’écran blanc affiché par son smartphone qui n’en était pas un lorsqu’il est vu au travers des lunettes spéciales.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.