iOS 10 bloque la capture d’écran de certains services vidéo

Il n’était déjà pas possible de faire des captures d’écran des contenus protégés en HDCP sur les Mac. Le même genre de blocage est arrivé en toute discrétion sur iOS.

À l’image du blocage sur les Mac qui interdit la lecture et la capture des contenus protégés par du HDCP (High-Bandwidth Digital Content Protection) dans iTunes, Apple s’est clairement engagé en faveur de la protection des droits d’auteur. La firme de Cupertino est même allée plus loin en bloquant la capture d’écran de certains services vidéo dans iOS 10.

C’est en toute discrétion qu’Apple a intégré à la dernière version de son système d’exploitation mobile une protection qui empêche les propriétaires d’iPhone et d’iPad de réaliser des captures d’écran de contenus protégés sur les plateformes de streaming vidéo. À cause du blocage mis en place, il est désormais impossible de faire des captures d’écran sur Netflix, iTunes, myCanal ou encore Molotov pour ne citer que ceux-ci.

En fait, il est toujours possible de faire des captures d’écran sur tous les services. Simplement, l’image capturée montrera un écran noir. Il est à noter que ce blocage a été repéré par le blogueur TimeKeeper.

Il est à noter que tous les contenus protégés ne sont pas forcément tous bloqués à l’heure actuelle. Par exemple, cette fonctionnalité de blocage ne fonctionne pas sur YouTube, la plateforme vidéo de Google.

La découverte de cette fonctionnalité de blocage mise en place en toute discrétion par Apple est la preuve que tout n’a pas encore été dit au sujet d’iOS 10. Il existe encore certainement d’autres petites fonctionnalités du même genre qui n’ont pas encore été repérées.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 1]
PARTAGER
Article précédentL’écran des Google Pixel pourra se réveiller avec le double tap
Article suivantSuper Mario et ses amis s’invitent au Musée Grévin de Montréal

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here