iOS 8 : disposez-vous de 4,7 Go libres ?

C’est depuis mercredi soir qu’iOS 8 est disponible au téléchargement. Mais avant de vous lancer dans l’aventure, assurez-vous d’avoir suffisamment de place libre à disposition.

Vous voulez passer votre smartphone à iOS 8, pas de soucis. C’est depuis mercredi soir qu’Apple a publié la nouvelle version de son système d’exploitation mobile. Il suffit de télécharger la version et de l’installer… enfin pas tout à fait.

Reprenant les commentaires qui commencent à fuser sur les réseaux sociaux et les blogs, le passage à iOS 8 ne serait pas aussi simple qu’annoncer. Le principal souci serait un problème de place.

En effet, pour pouvoir installer iOS 8 sur son iPhone 4S, son iPad, son iPad 2, ou son iPod Touch, il faut au minimum disposer de 4,7 Go d’espace libre, un espace impressionnant qui nécessitera peut être certains utilisateurs à devoir effacer des messages, de la musique, des photos, etc.

Hormis ce problème d’installation, de nombreuses inquiétudes planent autour d’iOS 8, principalement sur la nouvelle application « Santé ». Chargée pour le moment de centraliser les données produites par d’autres applications, telles que Runtastic ou Breeze, les utilisateurs aimeraient bien savoir quelles sont les applications qui utilisent déjà « Santé », une interrogation qui inquiète.

Le fait qu’un accusé de réception soit envoyé par iMessage lorsque la notification d’un nouveau message a juste été entrevue dans le nouveau entre de notification perturbe de nombreuses personnes, vu qu’elles sont 12 000 à avoir partagé ce message.

En bref, les utilisateurs semblent pour le moment très dubitatifs sur iOS 8.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFaut-il changer son smartphone pour iPhone 6 ?
Article suivantVolkswagen restyle sa Polo GTI pour le Mondial de Paris
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here