iOS 9 : les bloqueurs publicitaires cartonnent !

Moins de 24 heures après la mise à disposition d’iOS 9 par Apple, les logiciels de blocage de contenus sont au sommet des charts dans le monde entier.

C’est depuis mercredi soir qu’iOS 9 est proposé au téléchargement par Apple. Parmi les nouveautés proposées par la dernière version du système d’exploitation mobile de la marque à la pomme, il en existe une dont on n’a pas encore beaucoup parlé : la possibilité d’installer des logiciels de blocage de contenus.

Les utilisateurs ne s’y sont pas trompés vu que ces logiciels ont atteint le sommet des charts dans le monde entier, cela moins de 24 heures après la sortie d’iOS 9. Il s’agit notamment de Purify (https://itunes.apple.com/gb/app/purify-blocker-fast-clutter/id1030156203?mt=8) et de Peace (https://itunes.apple.com/gb/app/peace-block-ads-trackers-powered/id1031035630?mt=8)

Au Royaume-Uni, ces deux bloqueurs publicitaires figurent en 11e et 12e place des téléchargements. Aux États-Unis, Purify est même au 4e rang ! En fait, ils apparaissent dans les sommets des charts dans pratiquement tous les pays.

Alors qu’il est estimé que quelque 150 millions d’utilisateurs utilisent des bloqueurs publicitaires dans le monde, Apple s’était toujours opposé à les autoriser. iOS 9 ouvre donc une porte, une décision qui pourrait également concerner une des prochaines versions d’OS X.

Alors que la publicité fait vivre un grand nombre de sites internet, cet engouement populaire pour les bloqueurs publicitaires démontre surtout que les internautes en ont marre d’être noyés sous la pub.

Leur attitude est d’ailleurs légitime comme le prouve une décision de la justice allemande qui considère qu’AdBlock Plus est légal, car le logiciel permet à l’internaute de visionner le contenu qu’il a réellement sollicité.

Le fait qu’Apple autorise le blocage de la publicité va donc chambouler la donne, surtout pousser les annonceurs à trouver d’autres solutions pour afficher leurs publicités.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows 10 Mobile : de la stabilité et de la réactivité pour la build 10536
Article suivantLes Google Glass reviennent avec le projet Aura

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here