iOS : Facebook Messenger obligatoire dès cette semaine

Nombreux sont ceux à avoir déjà installé Facebook Messenger. Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, cela deviendra obligatoire cette semaine pour iOS.

Cela fait maintenant de nombreuses semaines que Facebook a annoncé son intention de séparer son service de messagerie instantanée de son application principale, une séparation qui a tout d’abord été déployée en Europe. Après une validation visiblement concluante, le réseau social a décidé de généraliser cette séparation, plus particulièrement sous iOS.

C’est ainsi que Facebook a officiellement annoncé qu’il sera désormais obligatoire d’utiliser l’application Messenger pour correspondre avec ses contacts sur Facebook, mais aussi que la fonctionnalité de messagerie allait disparaitre de son application iOS dès cette semaine.

Concrètement, les mobinautes qui ont déjà l’application Messenger installée ne remarqueront aucun changement. Par contre, ceux qui ne l’ont pas encore se verront inviter à aller sur l’App Store pour la télécharger gratuitement.

Il faut souligner que la généralisation du passage à Facebook Messenger intervient quelques jours à peine après que le réseau social annonce son intention d’appliquer une stratégie de monétisation à sa messagerie instantanée, sous la forme d’une solution qui n’a pas été précisée si ce n’est qu’« elle ne doit pas faire fuir les 200 millions actuels utilisateurs de l’application ».

À l’instar de WhatsApp, l’idée sera peut-être de proposer des abonnements pour pouvoir continuer à utiliser l’application.

Téléchargez l’application Messenger sur l’App Store (gratuite – universelle).

Facebook va désactiver la messagerie de son application iOS cette semaine
Facebook va désactiver la messagerie de son application iOS cette semaine

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFusée Ariane : 20,3 tonnes de charges utiles à destination de l’ISS
Article suivantExploration spatiale : il faudrait 40 000 volontaires pour coloniser une exoplanète

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here