iPad Air 2 : même recette que pour l’iPhone 6 ?

Selon les dernières rumeurs Apple devrait appliquer à l’iPad Air 2 les mêmes recettes que celles appliquées à l’iPhone 6, ce qui se devrait se traduire par une tablette encore plus fine et une configuration revue à la hausse. L'iPad Air 2 sera encore plus fin et doté d'un meilleur écran

Alors que les bruits de couloirs évoquent une annonce officielle pour le 16 octobre prochain, les rumeurs continuent à décrire ce que devrait être le futur iPad Air 2. Selon toutes vraisemblances, Apple devrait appliquer à sa nouvelle tablette les mêmes recettes que celles appliquées à l’iPhone 6 : à savoir plus de finesse.

Alors que le premier iPad Air mesure 7,5 mm d’épaisseur, le futur iPad Air 2 pourrait mesurer que 7 mm, soit 0,5 mm de mieux. Sa finesse serait même meilleure que celle de l’iPhone 6 Plus qui est de 7,1 mm.

Même si l’iPhone 6 Plus a été la cible de la polémique du #Bendgate, le fait qu’il se plie plus facilement, Apple ne semble pas vouloir persévérer dans sa démarche de vouloir proposer des terminaux mobiles toujours plus fins.

Pour parvenir à une telle finesse, la marque à la pomme a appliqué les mêmes recettes que pour l’iPhone 6, à savoir la disparition du bouton de verrouillage de rotation d’écran et la grille des haut-parleurs qui utiliserait le même design que sur le smartphone, ce qui comprend également l’utilisation d’un écran similaire où la dalle LCD et la vitre ne font plus qu’un.

Toujours à l’instar de l’iPhone 6, les caractéristiques de l’iPad Air 2 devraient être revues à la hausse avec une meilleure résolution d’écran, des capteurs photos frontales et arrière amélioré, l’arrivée du plus performant processeur A8, ou encore de doublement de la mémoire vive à 2 Go.

Histoire d’être compatible avec Apple Pay, l’iPad Air 2 devrait être équipé d’une puce NFC et d’un lecteur d’empreintes digitales Touch ID.

Dernier point, le modèle 16 Go devrait disparaitre pour ne laisser que les versions 32, 64 et 128 Go.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentServices Cloud : Interoute s’agrandit encore avec l’acquisition de Vtesse
Article suivantVerre saphir : le fournisseur d’Apple se met en faillite

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here