iPad et iPhone 5 : interdits aux États-Unis ?

Selon un juge de la Commission internationale du commerce (ITC) aux États-Unis, HTC serait en mesure de faire interdire l’iPad LTE et le nouvel iPhone (iPhone 5) sur sol américain !

En mai dernier, Apple avait réussi à différer le lancement de deux smartphones HTC sur sol américain, l’Evo 4G LTE et le One X. La firme à la pomme avait fait saisir les douanes américaines au motif que son concurrent était soupçonné de porter atteinte à sa propriété intellectuelle sur deux brevets logiciels.

Mais aujourd’hui, les rôles sont inversés et HTC pourrait parfaitement rendre la pareille à son homologue américain. En effet, le fabricant taïwanais détient deux brevets sur des méthodes de connexion aux réseaux LTE (Long Term Evolution ou 4G) qui portent sur des moyens de transmettre de larges volumes de données, révèle le site économique Bloomberg Businessweek. Les deux brevets ont été acquis par HTC en avril 2011, auprès d’ADC Telecommunications.

HTC s’est enquis de la question auprès de la Commission internationale du commerce (ITC) aux États-Unis, afin de faire interdire l’importation des iDevices qui utiliseraient cette technologie. Pour le juge de l’ITC Thomas Pender, la plainte serait recevable. Cela semble donc mal engagé pour Apple, pris à son propre jeu…

La firme de Cupertino cherchera à faire invalider la propriété intellectuelle de son rival, en tentant de démontrer que ces brevets n’ont été acquis que pour lui nuire, ce que réfute catégoriquement HTC de son côté qui estime être un pionnier en matière de ces technologies haut débit mobiles.

Les appareils concernés sont l’iPad version LTE, vendu par les opérateurs AT&T et Verizon, et le nouvel iPhone 5 qui devrait être officiellement dévoilé ce mercredi, avec une connectivité LTE étendue si les rumeurs se confirment.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 5 : disponible d’entrée de jeu chez Free Mobile ?
Article suivantWindows Phone 8 : encore deux nouveaux smartphones Nokia ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here