iPad Mini : un failbreak en attendant un prochain jailbreak

MuscleNerd a mis en ébullition ce weekend le microcosme du jailbreak en publiant une capture d’écran présentant un iPad Mini en accès root. Mais patience, il ne s’agit pour le moment que d’un failbreak réservé aux bidouilleurs, pas encore d’un jailbreak pour le grand publique.

La réactivité de la Dev-Team est très prometteuse dans l’optique d’une prochaine sortie d’un jailbreak untethered pour l’iOS 6, plus particulièrement pour les récents terminaux que sont l’iPhone 5 et l’iPad Mini. Si un failbreak avait déjà été découvert et exploité sur le dernier iPhone, c’est maintenant au tour de l’iPad Mini de céder sous les tentatives des spécialistes en la matière.

C’est ainsi que MuscleNerd a mis en ébullition ce weekend le microcosme du jailbreak en publiant une capture d’écran présentant un iPad Mini en accès root. Les travaux de Chpwn, Phoenixdev, MuscleNerd, de la Dev-Team en général, semblent porter leurs fruits. Quelques heures à peine après son lancement, il s’agit d’une véritable performance qu’il faut néanmoins relativiser. En effet, il s’agit pour le moment d’un failbreak qui ne sera pas rendu public, mais seulement réservé aux développeurs travaillant sur des solutions de jailbreak.

Mais il s’agit quand même d’une excellente nouvelle, car elle démontre que des personnes travaillent sur le jailbreak des nouveaux terminaux Apple et, surtout, qu’ils enregistrent des victoires, des petits pas qui rapprochent d’un jailbreak untethered grand public. En effet, il est bon de préciser que les solutions actuelles de jailbreak ne concernent que les appareils équipés de processeur A4 alors que l’iPad Mini est pour sa part équipe d’une puce dual-core A5, une sacrée avancée donc !

Une fois, en tant qu’utilisateur lambda d’un iDevice, il ne reste plus qu’à attendre une prochaine aussi bonne nouvelle… qui ne saurait tarder en voyant ces fulgurantes avancées !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft : fin de Messenger, place à Skype
Article suivantApple : une logique de rapprochement qui pourrait laisser tomber les processeurs Intel

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here