iPad : un siège pour bébé crée la polémique

Avant l’âge de 3 ans, il est fortement déconseillé d’exposer un enfant à un écran. Cela n’a pas empêché Fisher-Price de proposer un transat pour bébé avec iPad intégré.

L’Apptivitiy Seat de Fisher-Price pourrait certainement séduire certains parents férus de technologie, un transat pour bébé avec iPad intégré qui propose une foule d’applications bien évidement estampillées Fisher-Price.

Mais voilà, au lieu de créer un certain engouement, cet Apptivitiy Seat crée la polémique. En effet, les spécialistes sont unanimes pour déclarer qu’il est dangereux d’exposer les jeunes enfants à un écran, que cela nuit au développement physique et mental de l’enfant. C’est pour cette raison qu’un âge limite conseillé est défini à 2 ans en Amérique du Nord et 3 ans en Europe.

Le petit hic du produit de Fisher Price est qu’il s’adresse à des enfants jusqu’à 18 kg, c’est-à-dire clairement plus jeune que les limites conseillées. C’est pour cette raison qu’une pétition circule en ligne pour demander au fabricant de retirer son Apptivitiy Seat.

Pour le moment, Fisher-Price s’est contenté de répondre que sa gamme de produits propose aussi des sièges sans support pour iPad et que les parents n’ont qu’à choisir, tout en précisant que l’Apptivity Seat ne s’adressait pas à tout le monde.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDes salariés d’Amazon Allemagne font à nouveau grève
Article suivantSamsung Galaxy S5 disposera-t-il du système Tizen OS et d’un scanner d’Iris ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here