iPhone 5 : la 4G enfin débloquée en Belgique

Les fréquences du réseau 4G de l’opérateur Belgacom sont pourtant compatibles avec l’iPhone 5, mais il était impossible de s’y connecter. Le blocage est désormais supprimé.

C’est depuis ce début de semaine que certains heureux possesseurs d’un iPhone 5 et d’un abonnement chez l’opérateur Belgacom ont eu l’agréable surprise d’enfin pouvoir se connecter au réseau 4G.

En effet, les fréquences du réseau 4G de l’opérateur Belgacom étaient pourtant compatibles avec les bandes de fréquence utilisées par l’iPhone 5, mais il était impossible de s’y connecter avant. C’est visiblement Apple qui bloquait cette fonctionnalité, vraisemblablement le temps de valider la conformité du réseau belge.

Selon les premiers témoignages d’utilisateurs, publiés sur le forum de Belgium-iPhone avec des captures d’écran à l’appui, les débits sont excellents, atteignant les 35 Mb/s en download et 13 Mb/s en upload, des débits largement sont supérieurs à ceux proposés par n’importe quelle connexion ADSL 2+.

Mais attention, l’accès à la 4G belge est pour le moment limité aux seuls possesseurs de la version iOS 6.1, c’est-à-dire les développeurs, car elle est encore en version bêta. Il est par ailleurs bon de rappeler que la 4G est pour le moment disponible dans les villes de Liège, Namur, Anvers, Mons, Wavre, Gand, Louvain, Hasselt et le parc industriel de Haasrode.

Les utilisateurs lambda doivent donc encore patienter un peu, mais pas de soucis, la 4G sera bientôt disponible en Belgique, ce qui ne sera pas le cas en France…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFree : l’ARCEP lance une enquête sur les lenteurs de YouTube
Article suivantSnapseed : Google attaque Instagram

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here