iPhone 5 : les rayures sont « normales » !

Sans que cela atteigne l’envergure des problèmes d’antenne de l’iPhone 4, ou les smartphones explosifs de l’iPhone 3GS, les rayures de l’iPhone 5 déçoivent beaucoup de clients.

Alors que plusieurs acheteurs ont découvert que la surface arrière de leur iPhone 5 est très sensible aux rayures, cette « imperfection » a vite été montée en boucle sur internet. Ce « défaut » fait l’objet de nombreuses vidéos mises en ligne, dont celle d’une mère et de sa fille en train de faire un « scratch test » pour démontrer la sensibilité du revêtement du dernier smartphone à la pomme qui a même été visionnée plus d’un million de fois.

Dès lors, Apple a rapidement réagi par l’entremise de son vice-président en charge du marketing, Phil Schiller. Pour ce dernier, les rayures sur un iPhone 5 sont parfaitement « normales » ! « Tous les produits en aluminium peuvent se rayer et révéler leur couleur argentée. C’est normal », a-t-il promptement répondu.

Pas sûr que cette réponse satisfasse les clients, surtout ceux qui ont découvert leur nouvel iPhone déjà rayé, sans avoir encore « joué » avec.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBelgique : arrivée de l’iPhone 5 pour les plus chanceux
Article suivantGoogle TV : les précommandes sont ouvertes

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. Opinion personnelle, mais j’ai toujours pensé que c’était une stupidité d’utiliser le verre et le métal (a fortiori l’aluminium encore plus fragile) pour un objet qui est constamment soumis à des frictions, des petits chocs et parfois des chocs un peu plus violent.
    Faire primer le côté bijou de l’appareil sur la solidité est un non sens: les utilisateurs sont obligés de l’engoncer dans une housse qui lui fait perdre toute sa séduction (poids, finesse, apparence) ou accepte de l’exposer et ont un téléphone qui vieillit très mal.
    On critique le côté bon marché des Samsung, mais une coque arrière coûte quelques euros et se change en quelques secondes! C’est un téléphone qui vieillit beaucoup mieux.
    Nokia, avec le polycarbonate, offre des appareils très robustes qui ne marquent ni aux rayures ni aux chocs.
    Je pensais que c’était une question de bon sens, mais apparemment, tout le monde ne partage pas cette opinion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here