iPhone 5 : une nouvelle connectique au détriment de l’écologie

Selon les rumeurs concordantes à propos du nouveau smartphone Apple devant sortir cet automne, l’habituel connecteur de 30 pins sera remplacé par une version plus petite. Cette modification, comme toute minime, aura un impact sur les accessoires et sur l’écologie avec tous les anciens équipements qui deviendront inutilisables.

Dans le développement de ses appareils, Apple privilégie toujours le design, la « beauté » du produit. À ce petit jeu, la firme à la pomme procède à des choix, en l’occurrence la diminution de la taille du connecteur dock du nouvel iPhone.

Après donc neuf ans de service, le traditionnel connecteur de 30 pins serait donc remplacé par un nouveau connecteur plus petit, ce qui rendra bien entendu tous les appareils et accessoires supportant l’ancienne connectique dock obsolète.

Du point de vue d’Apple, ce changement permettra de placer le port audio à côté du port dock, ce qui donnera éventuellement la possibilité d’avoir une batterie plus volumineuse pour plus de capacité. Mais c’est surtout une belle opportunité pour vendre davantage d’accessoires qui seront, bien évidemment, disponibles uniquement via Apple, en tout cas au début.

Mais alors qu’Apple est déjà attaqué par Greenpeace à propos de l’énergie utilisée pour alimenter ses centres de calcul, ce changement de connecteur transformera du jour au lendemain des millions d’appareils en déchets, un véritable gâchis écologique que relèvera certainement Greenpeace.

Certes, dans un souci d’apaiser plus les clients, Apple proposera des adaptateurs… mais pas très design pour un produit hyperdesign. De fait, il ne s’agirait que d’un pis-aller pour calmer les esprits écologiques et économiques de certains.

De fait, la sortie de cet iPhone 5, qui cela sera le réel premier test pour Tim Cook qui a pris ses fonctions de CEO il y a bientôt un an, ne sera qu’une grosse machine marketing sensée relancer la machine à produire Apple.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS : avec deux assistants vocaux ?
Article suivantiPhone 5 : une batterie « standard »

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here