iPhone 6 : 100 000 employés et 10 000 robots !

Alors que Foxconn a récemment lancé une campagne pour embaucher quelque 100 000 salariés pour produire l’iPhone 6, l’assembleur peut également compter sur 10 000 robots.

En tant que principal assembleur chinois des iPhone 6, Foxconn a lancé une campagne de recrutement de 100 000 employés pour pouvoir répondre aux commandes de la marque à la pomme, ce qui porterait les effectifs de ses usines en Chine à quelque 1,2 million de personnes.

Officialisés par Terry Gou, le PDG de Foxconn, à l’occasion d’une réunion d’actionnaires, ces chiffres ont de quoi laisser songeur surtout qu’il faut encore y ajouter 10 000 Foxbots, des robots spécialisés capables d’assembler en moyenne 300 000 unités par an !

Valant chacun entre 20 000 et 25 000 dollars, ces Foxbots sont actuellement en phase de test final avant de prochainement débuter à l’assemblage de l’iPhone 6.

Cette démesure dans les moyens mis en œuvre s’explique par la production de deux versions, les modèles équipés d’un écran de 4,7 pouces et de 5,5 pouces, mais également par l’ouverture du marché chinois aux iPhone.

Apple : 10 000 robots pour assembler l'iPhone 6 chez Foxconn
Apple : 10 000 robots pour assembler l’iPhone 6 chez Foxconn

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEst-ce que Microsoft osera un Lumia sous Android ?
Article suivantiWatch : Apple débauche un cadre de TAG Heuer

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here